Amis

 

Amis de lit

nous avons bien baisé

je baise vos pieds je suis à genoux

Nous avons bien baisé

bien revu à la baisse

ce qu’il restait nous l’avons revu

nous l’avons bien baisé

comme la vie nous baise

Chairs, amis de lit

à genoux devant ce qu’il reste

nous avons bien baisé

ce qu’il restait

bien épuisé

Je baise les pieds du lit

où jamais la tendresse n’a survécu au jour

qu’est-ce qu’il nous reste ?

A genoux si vous vient parfois

la solitude

comme la vie nous baise

– que nous reste-t-il mes amis ?

comme jamais on ne peut la baiser

.

.

.

.

.

.

.

Advertisements