Sans titre

.

Paris, je suis passée par mon ancienne rue

à l’angle toujours Le Méry, même s’il n’est plus

le cinéma porno de mon enfance

les hommes seuls et saouls le dimanche

soir dans la nuit rue Biot

Place Clichy, l’odeur du métro

sous la grille

.

l’appartement cambriolé

.

la poussière noire sur les volets

.

les devoirs encore à finir

.

.

.

.

.

Advertisements