Berlin Sud – Le concert rock

.

Des Japonais psychédéliques ayant dépassé la quarantaine

tout aurait dû bien se passer.

.

La salle est tout à fait pleine, d’Américains, d’Européens divers, d’Allemands. Il n’y a pas de scène et les Japonais sont petits. Je trouve une faille dans le mur humain. Entre une épaule et un sein, Kawabata Makoto déploie sa magnifique tignasse de lion noir.

Deux Allemands avoisinant les 1m95 bousculent les premiers rangs. Ils se regardent, rient en grognant puis secouent leur nuque recouverte de cheveux longs et plats.

Hélas, le charme est brisé : les individus du public se dandinent pour moi désormais dans une pathétique tentative de se prouver leur enthousiasme.

Contrainte par les géants, des mèches fines fouettant régulièrement mon bras nu, je ne peux plus fermer les yeux sur cette danse sinistre,

et je vois s’éloigner la promesse d’un voyage intergalactique pour atteindre les rives moins accueillantes d’un trip paranoïaque sur fond de déclin de la société occidentale.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s