BeRLiN SuD BeRLiN NoRD – Le peuple endormi

J’ai commencé petit à petit, au départ l’après-midi seulement,

à fermer les yeux

sur ma vie

le front entre mes doigts pour m’isoler des néons.

Les wagons sont larges et offrent toujours des places assises. Le temps entre chaque station est très long.

Maintenant, à toute heure, pour toute distance, je laisse aller  ma tête contre ma main.

Eux aussi, ils sont là, ils dorment

ces voyageurs qui traversent leur vie en silence

du point A au point B, dans un sommeil sans rêve.

.

Mais pourtant non, dans ces micros sommeils je rêve :

.                                  Reverse

.                                  Le wagon fait marche arrière

.                                  Ils sont là, les rêveurs sans sommeil

.                                  inlassables habitants d’un train sans programme

.                                  enfin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s